Rapport d’activité 2018

Vous trouverez via ce lien le rapport d’activité 2018 de notre asbl « Les Enfants de Panzi et d’Ailleurs ».

Nous vous proposons quelques données extraites de ce rapport comme point de synthèse du document :

Deux sites de prise en charge psychologique et un site de supervision psychologique: le village de KAVUMU (30 km de Bukavu) et celui de BUNYAKIRI (80 km de Bukavu) sont des sites de prise en charge. Le village de MINOVA (près de Goma) est devenu un site de supervision fin 2017. En effet, trop éloigné de Bukavu pour permettre un accès rapide, et avec moins de victimes de viols qu’à Kavumo et Bunyakiri, le site de Minova été confié à une autre association dépendant de la Fondation Panzi, mais EPA continue à en assurer une gestion pédagogique à distance et à assurer financièrement la scolarité des victimes.

Prise en charge de 63 fillettes survivantes de violences sexuelles dans le village KAVUMU : 32 fillettes dont l’âge varie entre 4ans et 10ans, et 7 enfants dont l’âge varie entre 11ans et 14 ans. Et dans le village BUNYAKIRI, prise en charge de 14 fillettes parmi lesquelles 12 enfants dont l’âge varie entre 5ans et 10 ans et 2 enfants dont l’âge varie entre 11 ans et 14 ans de KAVUMU et BUNYAKIRI.

EPA prend en charge annuellement une centaine d’enfants, avec leur famille et leur communauté.

Le staff congolais EPA comprend dès le 1er Aout 2018, une nouvelle coordinatrice, Sifa , 2 jeunes psychologues soutenues par 2 assistantes psychosociales.

Création de deux aires de jeux thérapeutiques financés par Wallonie Bruxelles International.

11 séances de jeux thérapeutiques à BUNYAKIRI, 13 à KAVUMU, avec à chaque fois de 30 à 50 participantes par site.

720 visites de suivi individualisé dans les familles des victimes violées (counseling familial) à KAVUMU et 432 visites de counseling familial à La règle est de tenter de visiter une survivante deux fois par mois.

4 fillettes de BUNYAKIRI et 6 de KAVUMU bénéficient d’un suivi thérapeutique individuel dès 2018.
En 2018 Il y a eu trois missions de suivi dans les écoles, et 9 missions en général pour organiser sur place les jeux thérapeutiques.

En 2018 le staff psychosocial a bénéficié de 4 séminaires de formation pour renforcer leurs capacités en clinique de l’enfant.

La progression annuelle des enfants a été évaluée de différentes manières.

Pour en savoir plus  –>  le rapport d’activité 2018 de notre asbl « Les Enfants de Panzi et d’Ailleurs ».

 

 

Actualité précédente Nos actualités Notre projet Actualité suivante