Fighting impunity – Genève – 31/8/2016

L’impunité? Elle sait de quoi elle parle Maître Yvette Kabuo de la Clinique Juridique de Panzi pour laquelle elle travaille depuis des années. Accompagner les victimes de violence sexuelle, les familles des petites filles qui ont subi le pire, les aider dans le parcours judiciaire. Mais jusqu’ici avec de maigres résultats en terme de condamnation et surtout aucun en terme de réparation pour ces milliers de femmes et enfants.

Elle est venue l’expliquer au side event organisé par la Représentation belge à Genève en marge de la session du Conseil des Droits de l’Homme ce 31 aout 2016.  http://www.ohchr.org/FR/HRBodies/HRC/Pages/HRCIndex.aspx, aux côtés d’une victime irakienne survivante de la barbarie Daech contre les femmes et filles Yézidies.

Elle expliquera aussi l’enjeu du procès de 75 suspects de viol de 42 fillettes de moins de 10 ans à Kavumu. Ils sont amprisonnés et accusés de crimes contre l’humanité. Leur commanditaire, un député provincial, est lui aussi sous les verrous. Le Ministère de la Justice et l’auditorat militaire de Bukavu sont déterminés à mener ce procès à bien. C’est un signal qui va dans dans le bon sens. Ce procès pourrait être un procès exemplaire et qui pourrait faire date pour toutes les victimes de violences sexuelles que Maître Yvette et un groupe d’avocats congolais s’apprêtent à défendre au mieux. Elle en appelle à l’ aide et au soutien de la communauté internationale pour financer ce travail et pour éviter tout retour en arrière.

Actualité précédente Nos actualités Notre projet Actualité suivante